top of page

Sortir de la dépendance émotionnelle


couple qui s'aime
Cultiver des relations saines


Souvent, la dépendance émotionnelle est le résultat d’un besoin affectif non comblé durant l’enfance. Quand un enfant ne reçoit pas d’affection, d’attention et de sécurité émotionnelle, il peut développer un état de dépendance émotionnelle par la suite. Les expériences vécues pendant l’enfance jouent un rôle fondamental dans la formation de nos schémas affectifs une fois adulte. On retrouve également ce schéma de dépendance lors d’un deuil mal digéré d’une relation précédente. Dans ce cas la personne veut tout faire pour éviter la souffrance qu’elle a connue par le passé.


D’où vient la dépendance émotionnelle ?

Les personnes présentant une dépendance émotionnelle ont tendance à prioriser avant tout un seul et unique besoin : la réassurance affective. Ce besoin est prioritaire à ses yeux car elles ont reçu peu d’attention et d’affection et/ou que l’on a responsabilisés trop tôt (« laisse maman tranquille, tu vois bien qu’elle est fatiguée », « ne fais pas de bruit, ton frère dort », etc.). Ces personnes ont donc pris l’habitude de faire passer les autres avant elles-mêmes et n’osent pas se placer au centre de leur propre attention.

Cela a développé ce qu’on pourrait nommer une faille. A l’âge adulte, la personne demande à l’entourage de combler cette faille en demandant de la rassurer en permanence sur un plan affectif. IL arrive aussi que la personne dépendante, soumise à la tristesse ou à la crainte de perdre l’affection de l’autre accepte tout pour échapper à ce trop-plein émotionnel. Le risque c’est que cette personne dépendante accepte tout et n’importe quoi de la part de son conjoint parce qu’elle ne se sent pas digne d’affection. De plus, elle s’estime incapable de retrouver quelqu’un si elle est quittée. Les schémas de dévalorisation l’empêchent de réagir. Du coup, elle éprouve le besoin de compenser en acceptant plus que ce qu’elle ne devrait.


Comment ça marche ?

On peut reconnaître ces personnes par des comportements de débordement émotionnel, comme ceci : « je lui ai envoyé 10 messages en 1heure et toujours pas de réponse, je suis inquiet et énervé elle aurait dû me répondre tout de suite, je viens de lui laisser un message pour l’engueuler ! ».

La personne dépendante émotionnelle priorise donc ce besoin de réassurance au détriment de ses autres besoins. De plus, elle ne tient pas en considération les besoins et la disponibilité de l’interlocuteur. Ces personnes ont en effet tendance à considérer que la charge émotionnelle est un cas de force majeure, justifiant qu’on réponde urgemment à sa demande. Mais ce n’est évidemment pas le cas : ressentir de l’émotion ne permet en aucun cas d’avoir des exigences des autres.  C’est malheureusement un dysfonctionnement interpersonnel très répandu.

Ces personnes souffrant de dépendance émotionnelle pensent qu’elles ne seront aimées que si elles se font discrètes et vivent principalement à travers le regard des autres. Au final, elles ignorent ce dont elles ont besoin et ne parviennent pas à exprimer leurs désirs ou angoisses.

 

Peut-on sortir de la dépendance émotionnelle ?

Heureusement, il est tout à fait possible de sortir de la dépendance émotionnelle. Bien que la plupart de ceux qui en sont victimes n’ont pas conscience de leur état. Les dépendants émotionnel se plaignent souvent de leurs relations sociales car ils ont du mal à se faire des amis, s’entendent mal avec leurs collègues et rencontrent des difficultés à gérer leurs relations amoureuses. Ils pensent plus ou moins inconsciemment qu’ils ne pourront être appréciés qu’à condition de satisfaire les attentes des autres et en font parfois « trop » ce qui peut parfois agacer.


pistes pour sortir de la dépendance affective
télécharger le document

pistes pour sortir de la dépendance émotionnelle
télécharger le document


Si vous vous reconnaissez dans ce profil alors il sera indispensable d’apprendre à vous sentir en sécurité et satisfait de vous-même, Cultiver votre propre monde, sans attendre l’approbation des autres. Même si la prise de conscience du problème peut être effectivement difficile à faire, il y a des signes pour identifier ce comportement. Cela peut nécessiter un travail en profondeur, pour comprendre les origines de la dépendance et apprendre à la gérer. Pour votre santé émotionnelle, Il est important de cultiver des relations saines basées sur l’affection mutuelle.

 

De tout cœur,

Sandrine.

Comments


bottom of page